Salle de sports René Bonnamy à Notre Dame de Monts

Espace René Bonnamy 8 Impasse de la Sarcelle, 85 690 Notre-Dame-de-Monts

2

Programme

Rénovation de la salle de sport. Rénovation technique : toiture, électricité, ventilation et acoustique & rénovation esthétique : peinture extérieure, peinture intérieure et revêtement de sol.

Concepteurs

  • LBLF Architectes

Commune

  • Notre-Dame-de-Monts

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune de Notre Dame de Monts

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Surface Utile : 1 226 m2

Coûts

Coût : 532 189 € HT

Documents

Le projet a pour objectif de réhabiliter la salle de sports de Notre-Dame-de-Monts.
Concernant le volume extérieur, la couverture bac acier et les parois sont révisées et remplacées à l’identique.
Puis, pour requalifier les espaces intérieurs, les portiques bois existants sont peints, la salle de sports est équipée d’un nouveau revêtement du sol, et des panneaux acoustiques sont installés.
Un important travail est mené quant aux mises aux normes, afin de proposer des qualités d’usage et de confort pour un bâtiment accessible à tous.


Approche environnementale : Le projet s’inscrit dans une démarche environnementale par la rénovation énergétique du bâtiment. Il répond aux normes RT RENO.
Dans ce projet, sont mis en place un déshydrateur à absorption, permettant de réaliser une économie de chauffage ; ainsi qu’un système d’éclairage gradable performant.
Ainsi, les performances de rénovation énergétique sont les suivantes :
– le gain sur le coefficient Ubât, relatif à l’enveloppe thermique du bâtiment est de 65,8 %.
– le gain sur le coefficient Cep, relatif aux consommations du bâtiment est de 36,36 %.

Bureau(x) d’études : SETEB, AREST, ICSO
Photographe : LBLF Architectes

Salle de sports René Bonnamy

Espace René Bonnamy, 8 Impasse de la Sarcelle, 85 690 Notre-Dame-de-Monts

13

Programme

Rénovation de la salle de sport de Notre-Dame-de-Monts. Rénovation technique : toiture, électricité, ventilation et acoustique & rénovation esthétique : peinture extérieure, peinture intérieure et revêtement de sol.

Concepteurs

  • LBLF Architectes

Commune

  • Notre-Dame-de-Monts

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune de Notre Dame de Monts

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Surface Utile : 1 226 m2

Coûts

532 189 € HT

Documents

Le projet a pour objectif de réhabiliter la salle de sports de Notre-Dame-de-Monts.
Concernant le volume extérieur, la couverture bac acier et les parois sont révisées et remplacées à l’identique.
Puis, pour requalifier les espaces intérieurs, les portiques bois existants sont peints, la salle de sports est équipée d’un nouveau revêtement du sol, et des panneaux acoustiques sont installés.
Un important travail est mené quant aux mises aux normes, afin de proposer des qualités d’usage et de confort pour un bâtiment accessible à tous.


Approche environnementale : Le projet s’inscrit dans une démarche environnementale par la rénovation énergétique du bâtiment. Il répond aux normes RT RENO.
Dans ce projet, sont mis en place un déshydrateur à absorption, permettant de réaliser une économie de chauffage ; ainsi qu’un système d’éclairage gradable performant.
Ainsi, les performances de rénovation énergétique sont les suivantes :
– le gain sur le coefficient Ubât, relatif à l’enveloppe thermique du bâtiment est de 65,8 %.
– le gain sur le coefficient Cep, relatif aux consommations du bâtiment est de 36,36 %.

Bureau(x) d’études : SETEB, AREST, ICSO
Photographe : LBLF Architectes

Front de mer de Notre-Dame-de-Monts

Boulevard de l’Océan, 85690 Notre-Dame-de-Monts

8

Programme

Maîtrise d’œuvre d’espaces publics

Concepteurs

  • Magnum (urbanisme) – Phytolab (paysage)

Commune

  • Notre-Dame-de-Monts

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Ville de Notre-Dame-de-Monts

Thèmes

  • Aménagement

Année de réalisation

2019

Surface(s)

3.6 hectares

Coûts

3 400 000 € HT

Documents

A l’origine il y avait la mer, arrêtée par le cordon dunaire, puis la ville s’est implantée, et s’est projetée brutalement sur le littoral, en faisant abstraction du site existant. Les aménagements ont cherché à maîtriser les éléments, en vain, le sable revenait tous les ans, le vent fouettait tous les visages. Pour se protéger, on a érigé des barrières végétales, masquant la mer, élément le plus important du site.
Cette commande sur le réaménagement du front de mer nous a conduit à repenser les rapports entre ville et littoral. Notre proposition a visé humblement à redonner sa légitimité au cordon dunaire, à le réinscrire dans le paysage, et surtout à l‘investir, à le magnifier, à le transformer en un entre-deux d’usages, de brassage social, générationnel et culturel. Ainsi, nous avons facilité les accès à la plage et lové les activités dans des creux de dune. Et ce, avec une géométrie variable, rythmée par la saisonnalité du site.
Au fil des trois phases de chantier, la place centrale est devenue l’accès principal à la mer. Bien plus qu’un simple lieu de passage, elle devient support d’usages et offre une large descente invitant vers la plage : les évènements l’animent largement, des belvédères permettent de surplomber la plage pour apprécier le linéaire de côte, des bancs et ombrières invitent à attendre confortablement ou à contempler le paysage marin..
L’intervention d’une mosaïste a permis de mettre en scène le patrimoine végétal de la dune et de la mer. De nuit, sa mise en lumière accompagne le boulevard de l’Océan.
Aujourd’hui les jardins thématiques, protégés des vents, sont posés en creux de la dune. L’immersion au sein de ces espaces est une expérience nouvelle pour y découvrir des ambiances et une palette végétale unique. Les creux ménagés dans ce jardin accueillent des espaces récréatifs et ludiques (volley, bassin, …). Ils sont des lieux de détentes, de jeux intimistes ou de repos.
En extension du contexte naturel qui ceinture le site, la reconquête du milieu naturel sur le milieu urbain est à la base du concept de plantation et de l’aménagement du front mer de Notre Dame de Monts. La requalification des espaces verts du front de mer est basée sur des principes simples de composition du milieu naturel dunaire avec herbacées, arbustes et arbres résistants en milieu marin. Des zones de plantations tests ont permis, avec le concours des services municipaux de sélectionner les plantes les plus adaptées.
Pour finaliser cet aménagement et qualifier son ambiance, une intervention minimaliste sur le boulevard de l’océan va laisser une large place aux piétons grâce à un trottoir planté, permettant ainsi de mettre à distance de la circulation et de maitriser le stationnement.


Approche environnementale : – renaturation de la dune
– limitation de la place de la voiture et augmentation des liaisons modes actifs
– ouverture du sol de construction du parking
– amélioration de la qualité des eaux rejetées en milieu naturel
– défense contre le recul du trait de côte

Financement :
Ville de Notre-Dame-de-Monts

Bureau(x) d’études : SAET (VRD)
Photographe : Patrick Miara