Construction d’un complexe cinématographique

5 rue de la Ferme, 85500 LES HERBIERS

238

Programme

Le complexe cinématographique comporte 5 salles totalisant 760 fauteuils (308, 190, 110, 89 et 82). Outre ces 5 salles et leurs cabines de projection mutualisées, le programme de construction intègre tous les locaux techniques et d’accueil nécessaires à l’exploitation de l’équipement au quotidien : vaste hall d’accueil, billetterie, bar-confiserie, espaces administratifs. Situé dans la zone de la Tibourgère en plein développement urbain proche du centre-ville et visible depuis l’avenue de la Maine, le projet immobilier s’appuie sur une ancienne grange.
Le programme a été réalisé par la société 1er Acte Programmation en octobre 2017.

Concepteurs

  • TRACE ARCHITECTES

Commune

  • LES HERBIERS

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • VILLE DES HERBIERS ; ASSOCIATION GRAND ECRAN

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2021

Surface(s)

surface de plancher : 2935 m²SHON : 2935 m²

Coûts

5 500 000 € HT

Le complexe cinématographique est situé dans la zone de la Tibourgère, en développement, proche du centre-ville. Au centre de ce quartier se trouve l’ancienne ferme de la Tibourgère et sa grange, grange qui s’intègre au nouveau bâtiment.

Le complexe cinématographique comporte 5 salles totalisant 760 fauteuils et leurs cabines de projection mutualisées. Il intègre également tous les locaux techniques et d’accueil nécessaires à l’exploitation de l’équipement au quotidien : vaste hall d’accueil, billetterie, bar-confiserie, espaces administratifs.

Le bâtiment intègre l’ancienne grange, comme un lien entre mémoire et modernité. La grange délimite un espace de convivialité plus intime dans le vaste hall. Le profil de la nouvelle toiture rappel celui du toit ancien.

La façade largement vitrée et son auvent invitent le visiteur à entrer et mettent en scène la grange conservée. La façade latérale, avec son soubassement vitré, déroule un front bâti continu, structurant la rue.

Les matériaux, par leurs teintes et leurs reflets changeants, se fondent dans le site et entrent en résonance avec le bâti plus ancien.

La lumière naturelle est privilégiée (parties vitrées, puits de lumière). Le bâtiment est alimenté par une chaufferie biomasse.

Photographe : TRACE ARCHITECTES

À voir aussi...

Chambres d’hôtes Les Corderies

Les Sables d'Olonnes
Ar
216
Ar
217

La maison sans angle

Les Sables d'Olonne
Ar
217