« A l’ombre de la canopée » – Construction d’une maison de santé et d’une maison des associations – Réhabilitation de la maison des frères et du presbytère

Rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 85470 Brétignolles-sur-Mer

13

Programme

Construction d’une maison de santé et d’une maison des associations - Réhabilitation de la maison des frères et du presbytère

Concepteurs

  • TICA architectes & urbanistes

Commune

  • Brétignolles-sur-Mer

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Brétignolles-sur-Mer

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Site : 1,2 ha Maison de santé : 870 m2 Maison des associations : 550 m2 Presbytère : 230 m2 Maison des frères : 195 m2 Total construction neuve : 1420 m2 Total restructuration : 425 m2

Coûts

Pour le projet global (aménagement et architecture) : 4 152 935 € HT compris espaces verts et VRD dont 3 594 828 € HT de construction neuve et 558 107 € HT de réhabilitation. Coût total aménagements extérieurs : 234 895 € HT

Documents

Le projet situé dans le quartier de l’église est composé de 2 équipements neufs et 2 patrimoines vernaculaires réhabilités. Les besoins d’intimité et de confidentialité de la maison de santé s’expriment par sa double peau en clairevoie bois formant un filtre sur l’espace public. A l’inverse, la maison des associations s’ouvre très largement sur l’espace public. La maison de santé émerge du sol avec son socle minéral surmonté d’un volume en bois alors que la maison des associations est coiffée d’un toit minéral et débordant en lévitation.
La matière commune principale des deux équipements neufs est réalisée en « béton de site » qui intègre une partie des agrégats de tuile des bâtiments démolis, du béton blanc et du marbre des Pyrénées. Elle offre une vibration unique commune aux deux bâtiments et dialogue avec la blancheur des enduits à la chaux talochés vendéens ainsi qu’avec les nouveaux espaces publics créés.
Pour la maison des associations comme pour la maison de santé, l’aménagement intérieur se veut simple et très lumineux. Utilisation de matériaux bruts : béton quartzé, menuiseries intérieures bois, plafond acoustique en clairevoie bois, grands bancs en bois fixes sur-mesure qui servent aussi à la signalétique grâce à leurs « oreilles » débordantes.
Prix régional Pays de la Loire de la construction bois catégorie « travailler accueillir » en 2020.


Approche environnementale : Les spécificités du projet sont :
– La création d'un béton de site
– L'emploi du bois en structure et en vêture
– L'emploi du bois dans les aménagements intérieurs (menuiseries, mobiliers, plafonds acoustiques ..)
– La mise en place d'une chaudière bois à granulés mutualisée aux deux équipements neufs
En cohérence avec l'usage tourné vers la santé et le bien-être de la maison de santé, nous avons veillé tout particulièrement à utiliser des matériaux sains sans émissions de COV. Aussi, les revêtements de sol sont en caoutchouc naturel et les parements bois massifs sans traitement. La peinture utilisée est également sans émission de COV. Ce même principe est appliqué également à la maison des associations.

Financement :
– Autofinancement de la commune
– Région Pays de la Loire (CTR, maison de santé)
– Etat (DETR)
– Etat (FSIL)
– Département de la Vendée (Contrat Vendée Territoire)
– Certinergy

Bureau(x) d’études : BAP (paysagistes), NOVAM (structure et VRD), ATBI (fluides), GESTIONBAT (économiste et OPC), SYMBIANCE (acousticien)
Photographe : Emilie Gravoueille

« A l’ombre de la canopée » – Construction d’une maison de santé et d’une maison des associations – Réhabilitation de la maison des frères et du presbytère

Rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 85470 Brétignolles-sur-Mer

14

Programme

Construction d’une maison de santé et d’une maison des associations - Réhabilitation de la maison des frères et du presbytère

Concepteurs

  • TICA architectes & urbanistes

Commune

  • Brétignolles-sur-Mer

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Brétignolles-sur-Mer

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Site : 1,2 ha Maison de santé : 870 m2 Maison des associations : 550 m2 Presbytère : 230 m2 Maison des frères : 195 m2 Total construction neuve : 1420 m2 Total restructuration : 425 m2

Coûts

Pour le projet global (aménagement et architecture) : 4 152 935 € HT compris espaces verts et VRD dont 3 594 828 € HT de construction neuve et 558 107 € HT de réhabilitation. Coût total aménagements extérieurs : 234 895 € HT

Documents

Le projet situé dans le quartier de l’église est composé de 2 équipements neufs et 2 patrimoines vernaculaires réhabilités. Les besoins d’intimité et de confidentialité de la maison de santé s’expriment par sa double peau en clairevoie bois formant un filtre sur l’espace public. A l’inverse, la maison des associations s’ouvre très largement sur l’espace public. La maison de santé émerge du sol avec son socle minéral surmonté d’un volume en bois alors que la maison des associations est coiffée d’un toit minéral et débordant en lévitation.
La matière commune principale des deux équipements neufs est réalisée en « béton de site » qui intègre une partie des agrégats de tuile des bâtiments démolis, du béton blanc et du marbre des Pyrénées. Elle offre une vibration unique commune aux deux bâtiments et dialogue avec la blancheur des enduits à la chaux talochés vendéens ainsi qu’avec les nouveaux espaces publics créés.
Pour la maison des associations comme pour la maison de santé, l’aménagement intérieur se veut simple et très lumineux. Utilisation de matériaux bruts : béton quartzé, menuiseries intérieures bois, plafond acoustique en clairevoie bois, grands bancs en bois fixes sur-mesure qui servent aussi à la signalétique grâce à leurs « oreilles » débordantes.
Prix régional Pays de la Loire de la construction bois catégorie « travailler accueillir » en 2020.


Approche environnementale : Les spécificités du projet sont :
– La création d'un béton de site
– L'emploi du bois en structure et en vêture
– L'emploi du bois dans les aménagements intérieurs (menuiseries, mobiliers, plafonds acoustiques ..)
– La mise en place d'une chaudière bois à granulés mutualisée aux deux équipements neufs
En cohérence avec l'usage tourné vers la santé et le bien-être de la maison de santé, nous avons veillé tout particulièrement à utiliser des matériaux sains sans émissions de COV. Aussi, les revêtements de sol sont en caoutchouc naturel et les parements bois massifs sans traitement. La peinture utilisée est également sans émission de COV. Ce même principe est appliqué également à la maison des associations.

Financement :
– Autofinancement de la commune
– Région Pays de la Loire (CTR, maison de santé)
– Etat (DETR)
– Etat (FSIL)
– Département de la Vendée (Contrat Vendée Territoire)
– Certinergy

Bureau(x) d’études : BAP (paysagistes), NOVAM (structure et VRD), ATBI (fluides), GESTIONBAT (économiste et OPC), SYMBIANCE (acousticien)
Photographe : Emilie Gravoueille sauf 09_TICA.jpg (TICA)

« A l’ombre de la canopée » – Aménagement du quartier de l’église

Rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 85470 Brétignolles-sur-Mer

13

Programme

Aménagement du quartier de l’église : espaces publics paysagers, cheminements piétons, stationnements.

Concepteurs

  • TICA architectes & urbanistes

Commune

  • Brétignolles-sur-Mer

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Brétignolles-sur-Mer

Thèmes

  • Aménagement

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Site : 1,2 ha Maison de santé : 870 m2 Maison des associations : 550 m2 Presbytère : 230 m2 Maison des frères : 195 m2 Total construction neuve : 1420 m2 Total restructuration : 425 m2

Coûts

Pour le projet global (aménagement et architecture) : 4 152 935 € HT compris espaces verts et VRD dont 3 594 828 € HT de construction neuve et 558 107 € HT de réhabilitation. Coût total aménagements extérieurs : 234 895 € HT

Documents

Nous tirons partis de la topographie et de vues lointaines pour proposer un signal fort lorsque l’on entre dans la ville. Nous proposons de redessiner la « skyline » de Bretignolles-sur-mer, de révéler le centre historique de la ville en s’appuyant sur le « déjà-là » : édifices patrimoniaux (église, presbytère, maison des frères, salle de cinéma…), usages (pétantque, associations, marché…) et patrimoine paysager (pins, tapis végétal, verger, vues lointaines…). Le clocher de l’église émerge de la cime des arbres du nouveau parc. La frondaison des arbres définit l’unité de projet. La trame aléatoire des plantations laisse une grande liberté programmatique et formelle pour les aménagements urbains du Parc de la Canopée. Les axes structurants accompagnent les parcours quotidiens et les jardins invitent à la promenade, aux parcours buissonniers et aux jeux.
L’unité de ce parc fragmenté en jardins, vient du revêtement en béton et du mobilier en bois structurant le Parc de la Canopée. Le béton des cheminements dont la finition bouchardée fait ressortir les granulats calcaire blanc et ocre, doit s’harmoniser en colorimétrie et en texture avec les minéralités des bâtiments et notamment des bétons de site en brique de la Maison de santé et de la Maison des associations. Le mobilier bois (bancs, assises, chasse-roues et bacs) est en chêne raboté, une essence locale s’harmonisant bien pour une mise en œuvre massive et brute à l’échelle des espaces publics.
Prix régional Pays de la Loire de la construction bois catégorie « travailler accueillir » en 2020.


Approche environnementale : A l'échelle de la ville le projet se positionne entre dune et bocage dans des terres jardinées de Bretignolles-sur-mer. Le projet propose de perpétuer ce lien par une continuité de jardins qui mettent scène des micro-écosystèmes urbains diversifiés. Chaque jardin avec ses conditions de sol et d'exposition offre une palette végétale parfaitement adaptée ne nécessitant pas d'arrosage particulier. La gestion aérienne des eaux de pluies est privilégiée. Les espaces plantées sont l'occasion d'intégrer des micro-topographie, des mouvements de terre qui captent des eaux de ruissellement des cheminements

Financement :
– Autofinancement de la commune
– Région Pays de la Loire (CTR, maison de santé)
– Etat (DETR)
– Etat (FSIL)
– Département de la Vendée (Contrat Vendée Territoire)
– Certinergy

Bureau(x) d’études : BAP (paysagistes), NOVAM (structure et VRD), ATBI (fluides), GESTIONBAT (économiste et OPC), SYMBIANCE (acousticien)
Photographe : Emilie Gravoueille