Le Signal-Maison du tourisme

1 rue de la Maison Blanche, 85300 Le Perrier

107

Programme

Création d’un bureau d’information touristique & centre culturel comprenant une salle multifonction, un espace d’accueil et d’exposition.

Par la suite, un travail à lieu sur la revitalisation du centre bourg. Cette opération est accompagnée par l’aménagements de jardins, la rénovation des préaux de l’école adjacente ainsi que la création d’une chaufferie Bois mutualisée. Un plan guide est en cours.

Concepteurs

  • Atelier Ronan PRINEAU - Ronan PRINEAU - 7 ruelle Aliez – 44100 Nantes 06 72 17 88 80 atelierronanprineau@gmail.com

Commune

  • Le Perrier

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Communauté de communes Océan Marais de Monts

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2021

Surface(s)

110 m2 SP (maison du tourisme)

Coûts

424 482,85 €HT

En cœur de bourg, deux maisons traditionnelles, menacées de démolition, sont transformées en espace d’animation culturelle et d’accueil touristique.

Cet équipement promeut et raconte l’histoire de la région, incarne le savoir, les traditions tout en se projetant dans l’avenir. Il conserve la mémoire du lieu et affirme l’ancrage dans le XXIe siècle. Les deux longères existantes sont conservées et mises à nu avec réparation des murs, des tableaux, de la charpente et de la couverture.

Les murs de pierre sont ré-enduits à la chaux. A l’intérieur, une architecture lumineuse proposée par les nouveaux cadrages conserve le caractère rustique des lieux avec un enduit chaux-chanvre et de l’agencement en bois. Les interventions contemporaines sont assumées valorisant d’autant plus les parties anciennes.

L’extension contemporaine en bois massif largement vitrée sur son environnement est soulignée par des matériaux naturels traditionnels type roseau. Cette nouvelle entrée, signal vertical dans un paysage ouvert, marque la symbolique d’un bâtiment public. Elle fait écho au clocher et à la minoterie, autres éléments élevés du bourg.

L’organisation des volumes sur une colonne vertébrale commune assure fluidité et modularité des espaces en fonction des usages multiples.

Photographe : François Dantart

Transformation du presbytère et construction d’une bibliothèque

32 rue Notre Dame, 85600 Boufféré

105

Programme

Aménagement de l’ancien presbytère en espaces à destination des associations de la commune, (paroisse, école de musique, co-working, salles de réunion…), salle de convivialité pouvant accueillir 70 personnes et bibliothèque communale.

Concepteurs

  • Interstices - Jérôme Desbordes architecte DPLG

Commune

  • Boufféré

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune de Boufféré

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2020

Surface(s)

Surface de plancher 422 m² dont 270 m² en réhabilitation et 150 m² en construction neuve.

Coûts

855 000.00 € TTC

L’ancien presbytère, en cœur de bourg, est un élément patrimonial important de Boufféré. Ce bel ensemble est composé du presbytère et d’une dépendance reliés par une cour cernée de murs en pierre.

La dépendance est transformée en espace de réception de 70 personnes en relation avec l’église à proximité. Le presbytère accueille salles associatives, salles de réunion et espaces de coworking. La bibliothèque, en extension Est du presbytère, propose un volume contemporain en bois avec un mur au Nord qui épouse la courbe de la rue.

Sur les bâtiments existants datant d’avant 1850, des techniques traditionnelles respectant le bâti ancien ont été utilisées. Les entourages plein cintre en briques ont été redécouverts et les murs extérieurs piqués et enduits à la chaux.

La bibliothèque est réalisée en structure ossature bois avec une isolation en ouate de cellulose complétée en extérieur par des panneaux de laine de bois pour l’inertie. Une toiture végétalisée permet de gérer la rétention des eaux pluviales. L’ensemble des menuiseries extérieures est en bois. Sur la façade sud un filtre « solaire » composé à l’identique du bardage bois, permet de contrôler les apports solaires. Trois essences de bois sans traitement sont utilisées : Le Red Cedar, le Mélèze, le Douglas.

Photographe : Jérôme Desbordes et CAUE de la Vendée

Transformation du prieuré et création de logements

4 rue du Prieuré, 85370 MOUZEUIL SAINT MARTIN

115

Programme

Programme de restauration pour le bâti existant
Réhabilitation de l’ancien Prieuré comprenant un logis, des communs
Restauration des façades : remplacements de pierre de taille, restitution des décors, enduits chaux
Modifications de structure : frangements, structure béton indépendante, reprises en sous-œuvre
Renforcement de charpente, remplacement par charpente contemporaine
Réfection de couverture tuile, accessoires en zinc
Menuiserie bois double vitrage

Le projet de réutilisation s’appuie sur :
Une démarche globale de mise en valeur des qualités patrimoniales du bâti
La réorganisation du bâti autour de la cour et un nouvel accès depuis le centre-bourg
La création d’espaces intérieurs favorisant l’appropriation et les échanges pour les utilisateurs

Programme des logements
6 logements intermédiaires locatifs dans la continuité du Prieuré comprenant la construction de 4 logements locatifs neufs et la réhabilitation d’une partie du prieuré pour créer 2 autres logements.

Concepteurs

  • Architectures Chabenès et Scott

Commune

  • MOUZEUIL SAINT MARTIN

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de la Vendée (prieuré)
  • Vendée habitat (logements)

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Surface(s)

534 m2 de prieuré dont 170 m2 de médiathèque – 385 m2 de logement

Coûts

1 100 000 € HT pour le prieuré – 582 000 € HT pour les logements (maçonnerie ancienne prise en charge dans le prieuré)

En cœur de bourg, le prieuré de Mouzeuil Saint Martin se dégradait. Son intérêt patrimonial, dont sa façade classée, et son positionnement central ont amené à le réhabiliter.

Les façades sont rénovées, les pierres de taille remplacées, les décors restaurés, l’enduit à la chaux refait. La charpente nécessitant un renforcement est remplacée par une plus moderne. La toiture est reprise en tuile et les menuiseries changées par des doubles vitrages en bois.

L’annexe accueille la médiathèque dans une pièce à double niveau donnant de l’ampleur à l’espace. Elle ouvre sur le jardin. Le prieuré a reçu par la suite un café, une partie étant encore en attente d’affectation.

A l’extrémité de l’annexe, deux logements intègrent le bâti ancien. S’y ajoutent quatre logements neufs. Ces locatifs sociaux ont tous des entrées indépendantes et des espaces extérieurs privatifs confortables.

La rue avec sa clôture ajourée, ferme le quatrième côté de cet ensemble. Le porche de l’annexe est conservé et assure un lien vers les commerces et les services à proximité (mairie, église, écoles…).

Le jardin, lieu convivial, tisse le lien entre les bâtiments et devient un mieux d’animation en prolongement de la médiathèque.

Cette réalisation s’inscrit dans une démarche d’ensemble de revitalisation du centre bourg.

Photographe : Cédric Angelin et Vendée habitat

Centre des remparts

rue des Courtines, 85700 POUZAUGES

1465

Programme

Equipement public
Suite aux différents échanges avec la municipalité et les associations, nous avons pu mettre en place un programme fonctionnel de l’opération regroupé sous forme de pôles :
– Pôle accueil (Hall d’accueil, bureau d’accueil, espace de convivialité)
– Pôle culture et communication (Bureaux, salle de réunion mutualisée, locaux de rangements)
– Pôle bien-être (salle multi-usages mutualisée, locaux de rangements)
– Pôle logistique (Sanitaires, locaux ménages, locaux techniques)

Concepteurs

  • Architectures Chabenès et Scott

Commune

  • POUZAUGES

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Pouzauges

Thèmes

  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2021

Surface(s)

Surface utile : 880m²

Coûts

2 031 373 €/HT

Au cœur du bourg, l’ancien temple, la maison du pasteur et une friche industrielle accueillent le centre des remparts. Le projet ouvert sur la ville, est un trait d’union entre la mairie et le château. Il met en valeur un quartier du centre-ville, renforce et amplifie l’attractivité touristique et revitalise le centre-ville. Cette restauration conforte la labellisation « Petites Cités de Caractère ».

A partir d’une programmation concertée, le centre des remparts se veut un « Espace de la vie Sociale », lieu d’accueil partagé pour les associations : un pôle accueil, un pôle jeunesse, un pôle culture et communication, un pôle bien-être et un pôle logistique.

L’ancien temple est dévolu aux activités associatives de type gymnastique, sophrologie… ; l’ancienne maison reçoit les activités associatives de type club photo, club scrabble ; la partie neuve comprend une salle de spectacle, le foyer jeune et une salle associative. Un vaste hall assure les liaisons entre chaque bâtiment et distribue les espaces en régulant les différences de niveau.

Le bâtiment industriel démoli permet l’implantation du bâtiment neuf. La pointe de la parcelle, libérée, est aménagée en jardin en gradin, et conforte une liaison pédestre et visuelle entre les ruelles environnantes.

Photographe : Cédric ANGELIN