Jardins de la maison communale de Saint Martin des Tilleuls

Place Jeanne d'Arc, 85130 Saint Martin des Tilleuls

105

Programme

Le programme porte sur l’étude paysagère permettant de créer des espaces publics paysagers aux abords de la future maison communale (salle multifonctionnelle qui accueille la mairie, la bibliothèque, la salle paroissiale, la salle de théâtre).

Le périmètre comprend le jardin de l’ancien presbytère, la prairie du centre périscolaire et le parking communal.

Les principaux objectifs sont les suivants :
– La valorisation des abords de la future maison communale avec l’aménagement de la placette piétonne située entre la future mairie et le presbytère,
– L’aménagement du jardin public de l’ancien presbytère en lien avec la prairie desservant l’école,
– Sécuriser les déplacements doux,
– Affirmer la nouvelle entrée de la future Maison Communale à l’Est,
– Créer un patio convivial entre l’église et la future maison communale.

Le périmètre d’étude comprend :
– Le patio de la future mairie ;
– Le jardin de l’ancien presbytère et son île maçonnée ;
– La prairie et le parking situées près du périscolaire et de l’école privée en lien avec la rue des rosiers ;
– Et le parking rue des glycines.

Concepteurs

  • AREA Urbanisme BET VRD
  • Canopée paysage
  • Histoire de Jardins

Commune

  • Saint Martin des Tilleuls

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Saint Martin des Tilleuls

Thèmes

  • Aménagement
  • Urbanisme

Année de réalisation

2019

Surface(s)

La surface aménagée est d'environ 4 700 m².

Coûts

Le budget assigné au marché est le suivant :- 85 600 € HT pour le lot Espaces Verts - 172 500 € HT pour le lot VRDsoit 258 K€ HT

En cœur de bourg, à l’interface de plusieurs équipements, les jardins de la maison communale proposent des ambiances variées et conviviales.

A l’Ouest, côté église, un jardin en carrés s’inspire des « jardins de curé ».

A l’est, le jardin du presbytère est bordé d’un étang. Des massifs, aux formes géométriques variées, sont soulignés par un axe traversant en direction de la maison communale. L’axe suggéré depuis la gloriette située sur l’îlot de l’étang est à son tour orienté sur ce nouveau bâti de façon à l’intégrer au jardin.

Les murs de pierres d’origine sont restaurés laissant place au Sud à un verger partiellement clos.

Ce jardin est la rencontre de multiples usages piétons liés à la présence de services : périscolaire, école, coiffeur, mairie, bibliothèque, sacristie, église… Il devient le jardin de cœur de bourg.

L’aménagement a été pensé avec des essences locales et les plus adaptées au climat de façon à s’affranchir d’un éventuel système d’arrosage. De nombreux végétaux existants ont été conservés ou retravaillés donnant une ampleur à l’aménagement.

L’imperméabilisation des sols a été raisonnée. Peu de surfaces imperméabilisées, noues, valorisation de la mare, mélange terre/pierres pour une partie du parking…

Photographe : Histoire de Jardins Mathilde GENDRONNEAU