Transformation du prieuré et création de logements

4 rue du Prieuré, 85370 MOUZEUIL SAINT MARTIN

115

Programme

Programme de restauration pour le bâti existant
Réhabilitation de l’ancien Prieuré comprenant un logis, des communs
Restauration des façades : remplacements de pierre de taille, restitution des décors, enduits chaux
Modifications de structure : frangements, structure béton indépendante, reprises en sous-œuvre
Renforcement de charpente, remplacement par charpente contemporaine
Réfection de couverture tuile, accessoires en zinc
Menuiserie bois double vitrage

Le projet de réutilisation s’appuie sur :
Une démarche globale de mise en valeur des qualités patrimoniales du bâti
La réorganisation du bâti autour de la cour et un nouvel accès depuis le centre-bourg
La création d’espaces intérieurs favorisant l’appropriation et les échanges pour les utilisateurs

Programme des logements
6 logements intermédiaires locatifs dans la continuité du Prieuré comprenant la construction de 4 logements locatifs neufs et la réhabilitation d’une partie du prieuré pour créer 2 autres logements.

Concepteurs

  • Architectures Chabenès et Scott

Commune

  • MOUZEUIL SAINT MARTIN

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de la Vendée (prieuré)
  • Vendée habitat (logements)

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Surface(s)

534 m2 de prieuré dont 170 m2 de médiathèque – 385 m2 de logement

Coûts

1 100 000 € HT pour le prieuré – 582 000 € HT pour les logements (maçonnerie ancienne prise en charge dans le prieuré)

En cœur de bourg, le prieuré de Mouzeuil Saint Martin se dégradait. Son intérêt patrimonial, dont sa façade classée, et son positionnement central ont amené à le réhabiliter.

Les façades sont rénovées, les pierres de taille remplacées, les décors restaurés, l’enduit à la chaux refait. La charpente nécessitant un renforcement est remplacée par une plus moderne. La toiture est reprise en tuile et les menuiseries changées par des doubles vitrages en bois.

L’annexe accueille la médiathèque dans une pièce à double niveau donnant de l’ampleur à l’espace. Elle ouvre sur le jardin. Le prieuré a reçu par la suite un café, une partie étant encore en attente d’affectation.

A l’extrémité de l’annexe, deux logements intègrent le bâti ancien. S’y ajoutent quatre logements neufs. Ces locatifs sociaux ont tous des entrées indépendantes et des espaces extérieurs privatifs confortables.

La rue avec sa clôture ajourée, ferme le quatrième côté de cet ensemble. Le porche de l’annexe est conservé et assure un lien vers les commerces et les services à proximité (mairie, église, écoles…).

Le jardin, lieu convivial, tisse le lien entre les bâtiments et devient un mieux d’animation en prolongement de la médiathèque.

Cette réalisation s’inscrit dans une démarche d’ensemble de revitalisation du centre bourg.

Photographe : Cédric Angelin et Vendée habitat

La résidence Régine d’Humilly

Impasse de la grande vigne, 85270 SAINT HILAIRE DE RIEZ

105

Programme

32 logements locatifs sur 2 îlots, à savoir 6 logements individuels + intermédiaires sur l’îlot A’ et 26 logements intermédiaires sur l’îlot A.
Le programme est conçu dans un esprit de densification urbaine tout en préservant les intimités pour les habitants.

Concepteurs

  • LT ARCHI

Commune

  • SAINT HILAIRE DE RIEZ

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Vendée Habitat

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Les surfaces de plancher s'élèvent à 2.242 m² et se répartissent de la façon suivante :- 26 logements (îlot A) : 1.818 m²- 6 logements (îlot A') : 424 m²

Coûts

3.671.00 euros

Implantée sur un îlot contraint, la résidence Régine d’Humilly est conçue dans un esprit de densification urbaine, pour préserver la ressource foncière, tout en préservant les intimités pour les habitants.

Elle comprend 32 locatifs (7 T2 et 25 T3) répartis sur trois niveaux. Les logements sont accessibles depuis les stationnements par une voirie interne piétonne. L’accès aux appartements situés à l’étage se fait par différents escaliers extérieurs répartis entre les blocs de logements, liaisonnés par des passerelles au-dessus des voies piétonnes.

Les façades en bardage bois de ton naturel ajoutent de la profondeur à l’ensemble bâti. Le jeu variable des hauteurs de bardage et de clôture casse la rigueur des façades principales. Chaque logement bénéficie d’un espace privatif extérieur : terrasse et cour fermée en rez-de-chaussée et terrasses ou balcons aux étages supérieurs.

Les logements sont équipés d’une chaudière à condensation fonctionnant au gaz naturel pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Quelques logements sont équipés de panneaux photovoltaïques. La résidence est 20% plus performants que la réglementation thermique 2012.

Photographe : Vendée Habitat et CAUE de la Vendée