Extension de maison aux Sables d’Olonne

, 85100 Les Sables d'Olonne

112

Programme

Extension d’une maison individuelle: création d’une chambre, d’une salle de bain, d’une pièce de vie et d’un bureau.

Concepteurs

  • SAS SERIEYS & BARBOTIN ARCHITECTES - Monsieur Serieys Gérald

Commune

  • Les Sables d'Olonne

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Privé

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Surface foncière: 1 236.00 m²Surface de plancher existante: 105.00 m²Surface à construire: 55.00 m²

Coûts

Total des travaux: 115 355,59 €HT

Sur une parcelle contrainte en lanière, cette extension de maison individuelle regroupe une chambre parentale, une salle d’eau, un petit bureau et un vaste salon

L’extension de maison traverse la parcelle de part en part sans pour autant rompre la vue du jardin depuis la maison d’origine grâce à de larges baies repliables.

Le retrait du volume de l’extension par rapport à la maison existante permet la création d’un patio agrémenté d’une terrasse bois et de massifs végétalisés.

Le salon peut être considéré comme espace intérieur lorsque les baies repliables sont fermées ou comme un espace extérieur lorsque les baies sont ouvertes en totalité.

Les façades de l’extension sont composées de panneaux métalliques blancs et de bardage vertical en bois de même nature que celui de la terrasse du patio.

Photographe : Alexis Allano

Transformation et extension d’un ancien séchoir à tabac en maison d’habitation

1049

Programme

Habitat Individuel
Transformation et extension d’un ancien séchoir à tabac en maison d’habitation comprenant une pièce de vie , suite parentale, cellier et garage au RDC et une chambre , salle d’eau et mezzanine à l’étage.

Concepteurs

  • SEVIN BOULANGER Régine

Commune

  • TREIZE SEPTIERS

Maître(s) d'ouvrage(s)

Privé

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

166.80m² surface plancher150m² surface habitable292m² SHOB

Coûts

2019 : 282 142.56€HT soit 338 571.08€TTC

Cette maison résulte de la transformation et de l’extension d’un ancien séchoir à tabac en maison d’habitation. Elle comprenant une pièce de vie, une suite parentale, un cellier et un garage au rez-de-chaussée et une chambre, une salle d’eau et une mezzanine à l’étage.

La construction existante étant composée d’une maison des années 1970 sans valeur ajoutée, laquelle était adossée sur un vieux séchoir à tabac conservé en l’état et servant de remise. Le projet a donc consisté à démolir la maison et mettre en valeur le séchoir en lui affectant les pièces nobles de la partie habitation, séjour et cuisine.

Sur cette double hauteur se logent également les deux chambres. Une partie de l’extension crée l’entrée et le salon, accolés au séchoir. Le bâti ancien conserve en partie les éléments de pierres apparentes et les ouvertures existantes notamment sur le pignon est qui n’a pas été modifié par le passé, et permet donc l’application d’un enduit à pierres vues.

Un ballon solaire thermique, une VMC Double Flux couplée avec un puits canadien à eau glycolée ; et un poêle à pellets permettent de réduire la dépense énergétique du bâtiment.

Photographe : Stéphane Audran

Maison DN

, 85000 Mouilleron-le-Captif

332

Programme

habitat individuel neuf

Concepteurs

  • MUR architectes

Commune

  • Mouilleron-le-Captif

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Privé

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

SP : 163 m²SHAB : 157 m²

Coûts

318 000 € HT hors espaces verts

Située dans un nouveau quartier, cette maison individuelle vient s’adosser sur la limite nord-est de la parcelle en mitoyenneté et sur la limite constructive sur rue. Un décalage dans le volume permet de disposer le stationnement et les accès. Cette implantation libère ainsi un maximum de terrain pour le jardin. Au nord-est, la pergola et le local vélo préservent des vis-à-vis. Au sud, une haie bocagère existante clôture le terrain.

La pièce de vie, un bureau et une chambre sont tournés vers le jardin. Les ouvertures aux proportions généreuses offrent un lien privilégié avec l’extérieur et laissent entrer la lumière.

Le profil de toiture permet l’implantation de panneaux solaires et génère une sur-hauteur dans la pièce de vie intégrant un bandeau vitré apportant de la lumière naturelle.

Des matériaux naturels sont utilisés tels que le bois et l’isolant en laine de bois. Une ventilation mécanique contrôlée double-flux limite les déperditions thermiques. Le chauffage est assuré par un poêle à bois et des panneaux solaires thermiques sont implantés sur le toit.

Photographe : François Dantart