Transformation du prieuré et création de logements

4 rue du Prieuré, 85370 MOUZEUIL SAINT MARTIN

115

Programme

Programme de restauration pour le bâti existant
Réhabilitation de l’ancien Prieuré comprenant un logis, des communs
Restauration des façades : remplacements de pierre de taille, restitution des décors, enduits chaux
Modifications de structure : frangements, structure béton indépendante, reprises en sous-œuvre
Renforcement de charpente, remplacement par charpente contemporaine
Réfection de couverture tuile, accessoires en zinc
Menuiserie bois double vitrage

Le projet de réutilisation s’appuie sur :
Une démarche globale de mise en valeur des qualités patrimoniales du bâti
La réorganisation du bâti autour de la cour et un nouvel accès depuis le centre-bourg
La création d’espaces intérieurs favorisant l’appropriation et les échanges pour les utilisateurs

Programme des logements
6 logements intermédiaires locatifs dans la continuité du Prieuré comprenant la construction de 4 logements locatifs neufs et la réhabilitation d’une partie du prieuré pour créer 2 autres logements.

Concepteurs

  • Architectures Chabenès et Scott

Commune

  • MOUZEUIL SAINT MARTIN

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Conseil départemental de la Vendée (prieuré)
  • Vendée habitat (logements)

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Surface(s)

534 m2 de prieuré dont 170 m2 de médiathèque – 385 m2 de logement

Coûts

1 100 000 € HT pour le prieuré – 582 000 € HT pour les logements (maçonnerie ancienne prise en charge dans le prieuré)

En cœur de bourg, le prieuré de Mouzeuil Saint Martin se dégradait. Son intérêt patrimonial, dont sa façade classée, et son positionnement central ont amené à le réhabiliter.

Les façades sont rénovées, les pierres de taille remplacées, les décors restaurés, l’enduit à la chaux refait. La charpente nécessitant un renforcement est remplacée par une plus moderne. La toiture est reprise en tuile et les menuiseries changées par des doubles vitrages en bois.

L’annexe accueille la médiathèque dans une pièce à double niveau donnant de l’ampleur à l’espace. Elle ouvre sur le jardin. Le prieuré a reçu par la suite un café, une partie étant encore en attente d’affectation.

A l’extrémité de l’annexe, deux logements intègrent le bâti ancien. S’y ajoutent quatre logements neufs. Ces locatifs sociaux ont tous des entrées indépendantes et des espaces extérieurs privatifs confortables.

La rue avec sa clôture ajourée, ferme le quatrième côté de cet ensemble. Le porche de l’annexe est conservé et assure un lien vers les commerces et les services à proximité (mairie, église, écoles…).

Le jardin, lieu convivial, tisse le lien entre les bâtiments et devient un mieux d’animation en prolongement de la médiathèque.

Cette réalisation s’inscrit dans une démarche d’ensemble de revitalisation du centre bourg.

Photographe : Cédric Angelin et Vendée habitat

Construction d’un complexe cinématographique

5 rue de la Ferme, 85500 LES HERBIERS

116

Programme

Le complexe cinématographique comporte 5 salles totalisant 760 fauteuils (308, 190, 110, 89 et 82). Outre ces 5 salles et leurs cabines de projection mutualisées, le programme de construction intègre tous les locaux techniques et d’accueil nécessaires à l’exploitation de l’équipement au quotidien : vaste hall d’accueil, billetterie, bar-confiserie, espaces administratifs. Situé dans la zone de la Tibourgère en plein développement urbain proche du centre-ville et visible depuis l’avenue de la Maine, le projet immobilier s’appuie sur une ancienne grange.
Le programme a été réalisé par la société 1er Acte Programmation en octobre 2017.

Concepteurs

  • TRACE ARCHITECTES

Commune

  • LES HERBIERS

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • VILLE DES HERBIERS ; ASSOCIATION GRAND ECRAN

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2021

Surface(s)

surface de plancher : 2935 m²SHON : 2935 m²

Coûts

5 500 000 € HT

Le complexe cinématographique est situé dans la zone de la Tibourgère, en développement, proche du centre-ville. Au centre de ce quartier se trouve l’ancienne ferme de la Tibourgère et sa grange, grange qui s’intègre au nouveau bâtiment.

Le complexe cinématographique comporte 5 salles totalisant 760 fauteuils et leurs cabines de projection mutualisées. Il intègre également tous les locaux techniques et d’accueil nécessaires à l’exploitation de l’équipement au quotidien : vaste hall d’accueil, billetterie, bar-confiserie, espaces administratifs.

Le bâtiment intègre l’ancienne grange, comme un lien entre mémoire et modernité. La grange délimite un espace de convivialité plus intime dans le vaste hall. Le profil de la nouvelle toiture rappel celui du toit ancien.

La façade largement vitrée et son auvent invitent le visiteur à entrer et mettent en scène la grange conservée. La façade latérale, avec son soubassement vitré, déroule un front bâti continu, structurant la rue.

Les matériaux, par leurs teintes et leurs reflets changeants, se fondent dans le site et entrent en résonance avec le bâti plus ancien.

La lumière naturelle est privilégiée (parties vitrées, puits de lumière). Le bâtiment est alimenté par une chaufferie biomasse.

Photographe : TRACE ARCHITECTES

Centre d’interprétation du vitrail

Place de l'église, quartier de Saint-Hilaire, 85290 MORTAGNE SUR SEVRE

108

Programme

Equipement public / Lieu culturel et touristique / Aménagement urbain

Concepteurs

  • François JEANNEAU - architecte du patrimoine et architecte en chef des Monuments historiques
  • Scénographes : Agence Histoire de… et agence TAKK

Commune

  • MORTAGNE SUR SEVRE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Mortagne-sur-Sèvre

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2018

Surface(s)

326m2 (surface de l'église)

Coûts

Réhabilitation de l’église : 654 832€ HTInstallation de Vendée Vitrail : 570 910€ HTRéaménagement de la place de l'église : 360 000€Réhabilitation de l'ancienne mairie en l'Annexe de Vendée Vitrail qui donne sur la même place : 26 640€

L’église Saint Hilaire de Mortagne, fortement endommagée, ne pouvait plus être utilisée. Une démolition était même envisagée. L’accueil du centre d’interprétation du vitrail dans ce bâtiment lui a donné une seconde vie.

Les travaux de rénovation consistaient à réhabiliter la partie gros œuvre (maçonnerie, charpente, couverture et menuiseries extérieures). 4 entreprises se succèdent sur le chantier. A leur suite, l’équipe de scénographie assure l’agencement mobilier et l’installation technique. Puis, l’esplanade de l’église est complètement refaite. L’ancienne mairie de Saint Hilaire attenante à l’église est réhabilitée en lieu d’exposition. Cette réalisation a reçu un prix national des rubans du patrimoine.

Vendée Vitrail propose à ses visiteurs une découverte ludique et interactive de l’Art du Vitrail. Les différents espaces du lieu permettent de suivre les étapes de la conception des vitraux, déchiffrer les messages portés par ces œuvres d’art et découvrir le travail de maîtres verriers vendéens. Les visiteurs peuvent contempler la pièce maîtresse du site et profiter de la projection spectaculaire sur un vitrail initialement installé à Notre-Dame-de-Paris.

Un chauffage à basse température au sol, économe, maintient une ambiance saine (il ne s’agit pas d’un chauffage de confort). L’éclairage LED à l’intérieur permet de limiter la consommation.

Photographe : Mairie Mortagne-sur-Sèvre et Nicolas Maurice

Maisons des associations

20 - 21 rue du Commandant Guilbaud, 85640 MOUCHAMPS

121

Programme

Aménagement et réalisation d’un équipement public pour les associations Mouchampaises : un local destiné à la poterie et aux cours, un local réservé à l’école de dessin, 5 bureaux à disposition des associations, un local pour les jeunes et trois salles de réunions.

Concepteurs

  • R&C

Commune

  • MOUCHAMPS

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Mouchamps

Thèmes

  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Espace "La Comète" 21 rue du Commandant Guilbaud - surface plancher 298 m2Espace Clemenceau - 20 rue du Commandant Guilbaud - Surface plancher 315m2

Coûts

Coût de réhabilitation : 1 361 219 € H.TCoût Aménagement extéreur :63 781 € H.TCoût des études :187 867 € H.TDivers branchement / mobilier... : 52 732 € H.T

A Mouchamps, Petite Cité de Caractère, la forge et sa maison d’habitation, patrimoine remarquable, ont été transformées en équipement associatif.

La maison d’habitation, devenue l’Espace Clemenceau, regroupe de grandes salles de réunion et trois cellules associatives. A l’architecture sobre s’allient les traces historiques : les enduits à l’ancienne, les génoises et la tuile traditionnelle, la conservation des petits colombiers en brique dans la cour, les portes et fenêtres répliques cohérentes du tournant des XIXe et XXe siècles, le choix de couleurs d’après-guerre 14-18. Le métal est un clin d’œil au maître de la forge. La cour distribue les nouveaux usages associatifs.

L’intervention sur la forge adopte un ton plus industriel intrinsèque au bâtiment. La forge est reliée aux trois charmantes travées en pignon sur la rue principale. Linteau métallique, brique cuite, enduit en pierre-vue, entrent en résonance avec la maison du maître, restaurant le dialogue entre les deux entités, de part et d’autre de la rue principale, malgré des typologies très différentes.

La forge accueille un lieu de peinture (très lumineux grâce aux grands vitrages), un espace de poterie (séchage en sous-sol et cuisson en extérieur), et cinq salles associatives distribuées depuis un hall et son jardin intérieur.

Photographe : Mairie de Mouchamps