Centre des remparts

rue des Courtines, 85700 POUZAUGES

1465

Programme

Equipement public
Suite aux différents échanges avec la municipalité et les associations, nous avons pu mettre en place un programme fonctionnel de l’opération regroupé sous forme de pôles :
– Pôle accueil (Hall d’accueil, bureau d’accueil, espace de convivialité)
– Pôle culture et communication (Bureaux, salle de réunion mutualisée, locaux de rangements)
– Pôle bien-être (salle multi-usages mutualisée, locaux de rangements)
– Pôle logistique (Sanitaires, locaux ménages, locaux techniques)

Concepteurs

  • Architectures Chabenès et Scott

Commune

  • POUZAUGES

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Pouzauges

Thèmes

  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2021

Surface(s)

Surface utile : 880m²

Coûts

2 031 373 €/HT

Au cœur du bourg, l’ancien temple, la maison du pasteur et une friche industrielle accueillent le centre des remparts. Le projet ouvert sur la ville, est un trait d’union entre la mairie et le château. Il met en valeur un quartier du centre-ville, renforce et amplifie l’attractivité touristique et revitalise le centre-ville. Cette restauration conforte la labellisation « Petites Cités de Caractère ».

A partir d’une programmation concertée, le centre des remparts se veut un « Espace de la vie Sociale », lieu d’accueil partagé pour les associations : un pôle accueil, un pôle jeunesse, un pôle culture et communication, un pôle bien-être et un pôle logistique.

L’ancien temple est dévolu aux activités associatives de type gymnastique, sophrologie… ; l’ancienne maison reçoit les activités associatives de type club photo, club scrabble ; la partie neuve comprend une salle de spectacle, le foyer jeune et une salle associative. Un vaste hall assure les liaisons entre chaque bâtiment et distribue les espaces en régulant les différences de niveau.

Le bâtiment industriel démoli permet l’implantation du bâtiment neuf. La pointe de la parcelle, libérée, est aménagée en jardin en gradin, et conforte une liaison pédestre et visuelle entre les ruelles environnantes.

Photographe : Cédric ANGELIN