Le Hameau Saint Alexandre

Route de Poitiers, 85290 MORTAGNE SUR SEVRE

3

Programme

Bâtiments remarquables de la commune, les anciennes écuries sont aménagées en 7 logements intermédiaires et agrandies. En cœur d’îlot, un village séniors composé de 7 maisons est créé pour le maintien à domicile des personnes âgées. Réutiliser le foncier en milieu urbain et densifier sont des moyens pour développer une offre locative en quantité et de qualité tout en limitant l’étalement urbain.

Concepteurs

  • QUATTRO Architectes

Commune

  • MORTAGNE SUR SEVRE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Vendée Habitat

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2020

Surface(s)

La surface de plancher total s'élève à 1.098 m² se répartissant de la façon suivante : - 656 m² pour les 7 logements pour la partie réhabilitée, - 442 m² pour les 7 logements neufs.

Coûts

1.782.000 euros

Documents

Côté route de Poitiers, les deux anciennes écuries, inscrites comme immeubles remarquables au PLU de la commune, ont été réhabilitées et agrandies pour accueillir 7 logements intermédiaires (5 T3 & 2 T4) apportant embellissement et dynamisme sur ce secteur ancien de la ville.
L’accès piétonnier sur la route de Poitiers a été conservé. Entre les deux bâtiments, l’espace extérieur s’est transformé en une zone piétonnière, aménagée en chemin et jardins privatifs.
Les bâtiments existants ont ainsi été rénovés et des ouvertures en façade ont été créées pour les besoins en lumière naturelle des logements. Les extensions, réalisées dans le prolongement des existants, en R+1, viennent prolonger l’ensemble.
12 places de stationnement ont été prévues face à l’EHPAD.

Parallèlement, l’optimisation du foncier a permis la création de 7 logements individuels T3 en cœur d’îlot. Destinés à accueillir des personnes âgées dans le cadre de leur maintien à domicile, ces logements, de plain-pied, sont implantés de manière à bénéficier d’apports solaires sur les pièces de vie. Ils disposent d’un garage ou d’un cellier, ainsi que d’un espace extérieur privatif. Ils s’organisent autour d’une cour centrale, lieu de stationnement mais aussi d’échange et de création de lien social. Au centre de la parcelle se tiennent des rangements extérieurs, destinés aux locataires des logements individuels (stockage containers individuels, vélos …).


Approche environnementale : Les logements sont équipés de chaudières gaz individuelles pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Les
logements individuels bénéficient de panneaux micro-photovoltaïques.
Ces logements sont plus performants que la RT 2012 actuelle :
RT 2012 -10 % (< 45 kWh/m²).

Photographe : Vendée Habitat

La résidence Régine d’Humily

Impasse de la grande vigne, 85270 SAINT HILAIRE DE RIEZ

3

Programme

Le programme consiste en la réalisation de 32 logements locatifs sur 2 îlots, à savoir 6 logements individuels + intermédiaires sur l'îlot A' et 26 logements intermédiaires sur l'îlot A. Le programme est conçu dans un esprit de densification urbaine tout en préservant les intimités pour les habitants.

Concepteurs

  • LT ARCHI

Commune

  • SAINT HILAIRE DE RIEZ

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Vendée Habitat

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2019

Surface(s)

Les surfaces de plancher s'élèvent à 2.242 m² et se répartissent de la façon suivante : - 26 logements (îlot A) : 1.818 m² - 6 logements (îlot A') : 424 m²

Coûts

3.671.00 euros

Documents

Cette résidence intermédiaire qui comprend 32 locatifs (7 T2 et 25 T3) est répartie sur trois niveaux. Les logements sont accessibles depuis les stationnements par une voirie interne piétonne. L’accès aux appartements situés à l’étage se fait par différents escaliers extérieurs répartis entre les blocs de logements, liaisonnés par des passerelles au-dessus des voies piétonnes.
Les façades en bardage bois de ton naturel ajoutent de la
profondeur à l’ensemble bâti. Le jeu variable des hauteurs de bardage et de clôture casse la rigueur des façades principales. Chaque logement bénéficie d’un espace privatif extérieur : terrasse et cour fermée en RDC et terrasses ou balcons aux étages supérieurs.
Ce programme s’inscrit dans une démarche de densification urbaine pour préserver la ressource foncière.


Approche environnementale : Les logements sont équipés d’une chaudière à condensation fonctionnant au gaz naturel pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Quelques logements sont équipés de panneaux photovoltaïques.
Ils sont 20% plus performants que la RT 2012.

Photographe : Vendée Habitat

Un pôle médical et 22 logements locatifs

Rue Saint Jacques, 85600 MONTAIGU-VENDEE

3

Programme

Le quartier des Hauts de Montaigu fait l’objet d’un programme ambitieux de renouvellement urbain mené conjointement par la ville de Montaigu-Vendée et Vendée Habitat, dans lequel s’inscrit ce projet de 22 logements, d’un pôle médical et d’une pharmacie. Ce projet regroupe plusieurs fonctions : • une pharmacie (au RDC, visible depuis la rue Saint Jacques et le mail piétonnier), • un pôle médical pluridisciplinaire pour une trentaine de praticiens (en RDC et R+1, accessible depuis le mail), • et 22 logements locatifs : 12 T2 (env. 48 m²) & 10 T3 (env. 68 m²) en R+1 à R+3, accessibles côté Nord, pour plus de discrétion vis-à-vis des autres usagers. Les espaces de soins de cet ensemble moderne, tout comme les logements seront lumineux, confortables et adaptés à chaque usage.

Concepteurs

  • Cabinet ESSENTIEL et ARCHI URBA DECO

Commune

  • MONTAIGU-VENDEE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Vendée Habitat

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2022

Surface(s)

Surface totale de plancher : 2.797 m² répartis entre : - logements : 1.431 m² - pharmacie : 347 m² - pôle médical : 1.019 m²

Coûts

5.995.500 €

Documents

Les principes qui ont guidés la conception du projet peuvent être résumés ainsi :
– Initier une forme urbaine structurante en implantant le bâtiment à l’alignement sur la rue Saint Jacques et le mail piétonnier.
– Créer une volumétrie générale épurée, à l’échelle du quartier, en R+1 sur la rue et à l’extrémité Est pour s’harmoniser avec les héberges existantes et futures, en R+3 sur la partie centrale.
– Proposer une architecture contemporaine, basée sur des formes découpées simples, un calepinage d’ouvertures très soigné fait de décalages et de retraits, des jeux d’alternance de matériaux sobres (enduit clair, bardage bois, béton matricé, béton peint brun) et l’intégration des brise-vue, brise-soleil comme élément architectural de mise en valeur et d’identification du projet.
– Etablir un fonctionnement simple et efficace en limitant les surfaces de circulation, en respectant scrupuleusement les demandes du programme en termes de localisation, proximité, surfaces et prestations, en permettant une grande modularité des locaux.
– Choisir des techniques constructives traditionnelles, efficaces et réalisables par les entreprises locales.
– Installer des matériels éprouvés, performants et simples en utilisation et en maintenance.


Approche environnementale : L'approche globale peu se résumer ainsi : assurer la performance énergétique du projet sur le long terme (RT 2012 -20%) par un travail approfondi sur l’enveloppe bâtie, les contraintes de fonctionnement, d’exploitation et de maintenance dans une logique de coût global.

Photographe : Vendée Habitat

6 logements au cœur d’un patrimoine historique

Rue du Prieuré, 85370 MOUZEUIL SAINT MARTIN

4

Programme

Le projet comprend la réalisation de 6 logements locatifs dans la continuité du Prieuré comprenant la construction de 4 logements locatifs neufs et la réhabilitation d'une partie du prieuré pour créer 2 autres logements. Ce projet s’inscrit sur le site de l’ancien Prieuré de Mouzeuil Saint-Martin fondé au XIème siècle dont l’une des façades est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 2 juillet 1997. A noter que ce site fait l’objet d’un réaménagement en équipement culturel par le Conseil Départemental de Vendée (une bibliothèque) et .

Concepteurs

  • Architectures Chabenès & Scott

Commune

  • MOUZEUIL SAINT MARTIN

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Vendée Habitat

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2021

Surface(s)

SHAB : 417 m² SHOB : 656 m² SHON : 596 m²

Coûts

Coût 867.000 € TTC

Documents

cf. notice architecturale
+ PC7 et PC8 (vues de l’existant)


Approche environnementale : cf.notice architecturale

Photographe : Vendée Habitat

Rives d’été

Quai Poey d'Avant, 85200 Fontenay Le Comte

5

Programme

Triple installation d'aménagements urbains temporaires pour le projet Rives d'été porté par la ville de Fontenay-Le-Comte dans le cadre du plan Action cœur de Ville.

Concepteurs

  • VOUS Architecture et Design

Commune

  • Fontenay Le Comte

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Ville de Fontenay-Le-Comte

Thèmes

  • Aménagement
  • Urbanisme

Année de réalisation

2021

Surface(s)

660m² d'espace public

Coûts

Total 144 000€ HT

Documents

Le programme Rives d’Été comprend la création de trois « stations insolites » sur les bords de la Vendée, soit l’installation de trois aménagements urbains temporaires. L’occasion pour VOUS de questionner ce que pourrait être un stationnement insolite dans l’espace public! Comment stationner peut nous amener à regarder le paysage et la ville autrement, à prendre conscience des richesses alentours, à partager un moment avec autrui ? Notre réponse se décline en trois projets : L’Oasis XL, Le Filestacade, La Supertablée.


Approche environnementale : Projet d'installations légères, sans fondations, entièrement démontable, prévu pour trois saisons. Chaque projet est prévu pour s'adapter à différents sites, peu importe les contraintes de terrain et pourra donc être installé de nouvelles fois après les trois années d'exploitation. Fabriquées en acier et en bois, les structures des trois installations sont recyclables et participent de l'économie locale puisque produites par des entreprises locales, basées à Nantes et Fontenay-Le-Comte.

Financement :
Ville de Fontenay-le-Comte dans le cadre du plan Action Cœur de Ville

Bureau(x) d’études : PAAR
Photographe : VOUS Architecture et Design

Front de mer de Notre-Dame-de-Monts

Boulevard de l’Océan, 85690 Notre-Dame-de-Monts

8

Programme

Maîtrise d’œuvre d’espaces publics

Concepteurs

  • Magnum (urbanisme) – Phytolab (paysage)

Commune

  • Notre-Dame-de-Monts

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Ville de Notre-Dame-de-Monts

Thèmes

  • Aménagement

Année de réalisation

2019

Surface(s)

3.6 hectares

Coûts

3 400 000 € HT

Documents

A l’origine il y avait la mer, arrêtée par le cordon dunaire, puis la ville s’est implantée, et s’est projetée brutalement sur le littoral, en faisant abstraction du site existant. Les aménagements ont cherché à maîtriser les éléments, en vain, le sable revenait tous les ans, le vent fouettait tous les visages. Pour se protéger, on a érigé des barrières végétales, masquant la mer, élément le plus important du site.
Cette commande sur le réaménagement du front de mer nous a conduit à repenser les rapports entre ville et littoral. Notre proposition a visé humblement à redonner sa légitimité au cordon dunaire, à le réinscrire dans le paysage, et surtout à l‘investir, à le magnifier, à le transformer en un entre-deux d’usages, de brassage social, générationnel et culturel. Ainsi, nous avons facilité les accès à la plage et lové les activités dans des creux de dune. Et ce, avec une géométrie variable, rythmée par la saisonnalité du site.
Au fil des trois phases de chantier, la place centrale est devenue l’accès principal à la mer. Bien plus qu’un simple lieu de passage, elle devient support d’usages et offre une large descente invitant vers la plage : les évènements l’animent largement, des belvédères permettent de surplomber la plage pour apprécier le linéaire de côte, des bancs et ombrières invitent à attendre confortablement ou à contempler le paysage marin..
L’intervention d’une mosaïste a permis de mettre en scène le patrimoine végétal de la dune et de la mer. De nuit, sa mise en lumière accompagne le boulevard de l’Océan.
Aujourd’hui les jardins thématiques, protégés des vents, sont posés en creux de la dune. L’immersion au sein de ces espaces est une expérience nouvelle pour y découvrir des ambiances et une palette végétale unique. Les creux ménagés dans ce jardin accueillent des espaces récréatifs et ludiques (volley, bassin, …). Ils sont des lieux de détentes, de jeux intimistes ou de repos.
En extension du contexte naturel qui ceinture le site, la reconquête du milieu naturel sur le milieu urbain est à la base du concept de plantation et de l’aménagement du front mer de Notre Dame de Monts. La requalification des espaces verts du front de mer est basée sur des principes simples de composition du milieu naturel dunaire avec herbacées, arbustes et arbres résistants en milieu marin. Des zones de plantations tests ont permis, avec le concours des services municipaux de sélectionner les plantes les plus adaptées.
Pour finaliser cet aménagement et qualifier son ambiance, une intervention minimaliste sur le boulevard de l’océan va laisser une large place aux piétons grâce à un trottoir planté, permettant ainsi de mettre à distance de la circulation et de maitriser le stationnement.


Approche environnementale : – renaturation de la dune
– limitation de la place de la voiture et augmentation des liaisons modes actifs
– ouverture du sol de construction du parking
– amélioration de la qualité des eaux rejetées en milieu naturel
– défense contre le recul du trait de côte

Financement :
Ville de Notre-Dame-de-Monts

Bureau(x) d’études : SAET (VRD)
Photographe : Patrick Miara

Aménagement du Pré Gestin

Rue du Pontereau, 85600 SAINT HILAIRE DE LOULAY

42

Programme

- Valoriser le poumon vert central de la commune - Rendre le site du Pré Gestin lisible par tous - Traiter les cinq accès, et les rendre identifiables - Créer un lieu de rencontre multigénérationnel - Mettre en valeur le Loulay qui n’est pas perceptible aujourd’hui - Plus généralement, valoriser la présence de l’eau (zones humides) - Valorisation du petit étang et des zones humides - Raccorder le site du Pré Gestin aux cheminements doux de la commune - Intégrer les bassins de compensation de zones humides dans un projet global d’aménagement - Favoriser un aménagement nécessitant un entretien raisonné et simple du site - Etudier la possibilité d’intégrer une gestion du site par éco-pâturage - Mener un projet d’aménagement dans un objectif de lieu d’exploration et de découverte de la nature (pédagogie) - Equipement public

Concepteurs

  • TALPA

Commune

  • SAINT HILAIRE DE LOULAY

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Ville de Montaigu-Vendée
  • Ville de Saint-Hilaire-de-Loulay

Thèmes

  • Aménagement

Année de réalisation

2019

Surface(s)

26785m2

Coûts

417 041,40€ HT (valeur 2018)

Documents

Le Pré Gestin a vécu sa vie de petit pâturage humide au bord du Village de St Hilaire de Loulay pendant des siècles. Dans les années 80, ces parcelles malsaines pour la construction de pavillons vendéens et enclavées désormais au cœur des nouveaux quartiers résidentiels, se sont vues transformer en petit parc urbain sans trop en faire non plus : des alignements de peupliers d’Italie, des pelouses et un petit étang forment un paysage sans attrait.
Nous avons étudié très précisément les courbes de niveaux afin de concevoir un réseau de ruisseaux, de mares, de marécages et d’étangs sur l’ensemble du site. Le Loulay, petit suintement canalisé depuis sa source au centre du village a pu retrouver et alimenter une vaste zone humide naturelle aux multiples fonctions écologiques.

C’est réellement un espace inter-générationnel qui a été réalisé en cœur de ville! Beaucoup de marcheurs s’y donnent rdv pour débuter une randonnée dans le bocage. Ce parc est traversé aussi car il relie les quartiers au centre bourg. Enfin, les enfants y viennent pour l’aire de jeux en robiniers, et les amoureux de la Nature pour les ambiances qu’ils y trouvent.
Ce parc public est sans clôture ni éclairage.

Le terrain permet de mettre en valeur l’eau naturelle des ruisseaux et des sources dans des marais, des mares et des étangs. La faune et la flore peuvent s’exprimer et se reproduire dans ces écosystèmes reconstitués.
Toutes les allées ont été réalisée en Chaussée Végétale (perméable et écologique) et l’ensemble du site est entièrement végétalisé.
Cet aménagement hors norme démontre que la nature en ville est applicable même sous forme de zone humide écologique.
Ce parc situé en centre-ville de Saint Hilaire de Loulay permet de reconnecter les habitants à un environnement plus naturel. En cas de forte chaleur, la population pourra trouver refuge près de l’eau et sous les arbres dans cet espace de lutte contre les ilots de chaleur.
Enfin, à partir d’un parc sans intérêt, nous avons généré, sur les principes de frugalité, une vaste zone humide formant une sorte d’oasis urbaine pour la biodiversité et les hommes.


Approche environnementale : La LPO a fait des relevés faunes / flore en amont du chantier afin de déterminer les quelques zones potentiellement intéressantes pour la biodiversité. L’hydrologie ancestrale (connexion des sources, des ruisseaux et des marais) a été retrouvée uniquement en déblais remblais. Les couches superficielles de sols chargées de graines et de larves ont été décapées puis régalées sur l’ensemble du site nouvellement nivelé.
La végétation est à 90% spontanée. Nous avions supprimé tous les peupliers d’Italie, tous en fin de vie, mais conservé la flore locale composée de boisements et de prairies qui ne demandaient qu’à s’exprimer à nouveau de manière naturelle.
La biodiversité a fortement augmenté depuis la réalisation des travaux. On peut voir désormais nombre de papillons, de libellules et d’oiseaux voleter sur le site ! Des alevins et des têtards sont visibles partout dans l’eau.
L'ensemble des 2,7 ha ne réclame qu'un entretien très léger. La formation et la sensibilisation des jardiniers ont été faites sur place. Seuls les rives des cheminements PMR en Chaussée végétale et des zones de réception des jeux, les pourtours des bancs et corbeilles sont tondus sur une faible largeur (deux passages par mois au printemps suffisent).
La seule grosse action d'entretien (1 jour par an) consiste à, une fois que les prairies ont accompli leur cycle végétatif (en septembre en principe car zone humide), faucher et faucarder l'ensemble du site et exporter la biomasse. Un partenariat avec le méthaniseur local permet de transformer cette biomasse en biogaz.

Photographe : Arnauld DELACROIX

Réhabilitation de l’église Saint-Hilaire en centre d’interprétation du vitrail

Place de l'église, quartier de Saint-Hilaire, 85290 MORTAGNE SUR SEVRE

14

Programme

Equipement public / Lieu culturel et touristique / Aménagement urbain

Concepteurs

  • mairie de Mortagne sur Sèvre

Commune

  • MORTAGNE SUR SEVRE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Mortagne-sur-Sèvre

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture
  • Urbanisme

Année de réalisation

2018

Surface(s)

326m2 (surface de l'église)

Coûts

Réhabilitation de l’église : 654 832€ HT Installation de Vendée Vitrail : 570 910€ HT Réaménagement de la place de l'église : 360 000€ Réhabilitation de l'ancienne mairie en l'Annexe de Vendée Vitrail qui donne sur la même place : 26 640€

Documents

La première étape des travaux de rénovation consistait à réhabiliter la partie gros œuvre (maçonnerie, charpente, couverture et menuiseries extérieures). 4 entreprises se succèdent sur le chantier de novembre 2016 à octobre 2017.
A partir de novembre 2017, c’est l’équipe de scénographie qui prend la suite pour l’agencement mobilier et l’installation technique jusqu’à l’inauguration le 15 juin 2018.
En 2019, l’esplanade de l’église est complètement refaite dans le cadre du programme de voirie. Utilisation de matériaux de quailté (béton désactivé, granit), mobilier urbain en corten.
En 2020, l’ancienne mairie de Saint-Hilaire attenante à l’église est réhabilitée pour en faire un lieu d’exposition.

La commune a reçu un prix national des rubans du patrimoine pour la réhabilitation de l’église en centre d’interprétation du vitrail.

Vendée Vitrail propose à ses visiteurs une découverte ludique et interactive de l’Art du Vitrail.
Les différents espaces du lieu permettent à chacun de suivre les étapes de la conception des vitraux, déchiffrer les messages portés par ces œuvres d’art et découvrir le travail de maîtres verriers vendéens.
Les visiteurs peuvent contempler la pièce maîtresse du site et profiter de la projection spectaculaire sur un vitrail initialement installé à Notre-Dame-de-Paris.
Théâtre optique, présentation d’œuvres originales et dispositifs numériques pour petits et grands jalonnent ce parcours unique et innovant, aménagé dans un espace des plus surprenants.


Approche environnementale : Concernant la réhabilitation de l’église, il s’agissait d’utiliser le bâtiment existant. Un chauffage à basse température au sol a été mis en place pour limiter la consommation et maintenir une ambiance saine (il ne s’agit pas d’un chauffage de confort). Un éclairage led a été mis en place à l’intérieur pour limiter la consommation.

Concernant le réaménagement de la place : éclairage led, augmentation des zones vertes pour une meilleure perméabilité des eaux, plantations d’arbres.

Financement :
Subventions pour la réhabilitation de l'église en Vendée Vitrail
FEADER : 30 000€
Région Pays de la Loire : 100 000€
Réserve parlementaire : 110 000€
Département de la Vendée : 150 000€
Etat : 575 960€

Photographe : Mairie Mortagne-sur-Sèvre et Nicolas Maurice

Réhabilitation de la Place du Vendée Globe

Boulevard de l'Ile Vertime, 85108 Les Sables d'Olonne

15

Programme

AMENAGEMENT URBAIN Maitrise d'œuvre réalisée à la suite d'une étude de faisabilité réalisée par même équipe. UN LIEU ADAPTE ET ADAPTABLE AU QUOTIDIEN ET A L’EVENEMENTIEL - Un périmètre modulable et extensible - Un rôle urbain : entrée de ville et façade urbaine - Une façade portuaire - Intégration fonctionnelle et paysagère à l’échelle de Port Olona : l’accès / le bord à quai et son prolongement éventuel - Un support technique renforcé (réseaux : réhabilitation et renforcement des réseaux, densification et meilleure répartition du maillage/éclairage public) - Une signalétique et du mobilier modulable - Un fonctionnement flexible au quotidien et à l’évènementiel - Le maintien des continuités des liaisons douces (piétons et cyles)

Concepteurs

  • Agence BLANCHARD TETAUD BLANCHET Architectes-urbanistes

Commune

  • Les Sables d'Olonne

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • LES SABLES D'OLONNE AGGLOMERATION

Thèmes

  • Aménagement

Année de réalisation

2020

Surface(s)

Surface traitée : 11 900m²

Coûts

Coût total: 4 528 676€ HT Lot 1 VRD : Ent. STRAPO: 1 489 228€ HT Lot 2 Mobiliers et aménagements paysagers : ID VERDE + BEMWOOD : 353 386€ HT Lot 3 Estacade : Ent. LA VERCHEENNE : 2 686 062€ HT

Documents

Le projet porte sur l’aménagement et la mise en valeur de l’esplanade du Vendée Globe.
L’aménagement urbain de la place du Vendée Globe permet un usage adapté de l’espace en fonction de l’occupation attendue, de l’usage permanent sans manifestation ni fréquentation particulière, à l’usage évènementiel le plus soutenu (Vendée Globe).
D’un extrême à l’autre des usages, la place du Vendée Globe offre un visage urbain qualitatif ouvert sur la Ville et sur le port.
Dans cet objectif, des zones sont définies, avec des capacités adaptables et modulables qui permettent d’aménager l’espace en fonction des circonstances.
D’autre part, une extension de la surface de la place a été aménagée vers la façade portuaire par la création d’un ouvrage en encorbellement sur l’enrochement de la digue existante.
Cette modularité des usages est renforcée par les composantes d’aménagement suivantes :
– Le traitement des sols : travail sur des sols drainants (pavés joints verts) et par un jeu de patchwork de typologies différentes de béton : Béton balayé, Béton lavé, Béton micro désactivé avec des granulats et des teintes différentes
– Le mobilier urbain
– Les réseaux
– L’éclairage public
– La signalétique

A l’est en lien avec le quai de l’Amiral de la Gravière
surface: environ 2 800 m²
Cette zone est aménagée pour accueillir environ 100 places de stationnement, en occupation peu dense de l’espace
Le cœur de la Place:
surface: environ 6 000 m²
Cette zone est aménagée pour accueillir des manifestations de jauge de moyenne importance
En limite ouest:
surface: environ 2 300 m²
Cette zone est aménagée pour valoriser l’accès de la ville vers la façade portuaire et le ponton d’honneur
En période de grande manifestation cette zone est intégrée à la surface dédiée à la manifestation
L’estacade:
surface: environ 2 200 m²
Cette zone est créée en encorbellement de 10m sur la digue en enrochement existante permettant une déambulation et contemplation. La mise en œuvre de cet espace a été réalisée par une estacade sur pieux.

Les aménagements visent à:

– Optimiser la surface des espaces publics dédiés aux piétons et vélos par :
• la création d’ombrières,
• d’une variation de mobilier bois
– Mettre en valeur le bord à quai par la construction d’une estacade en bois de 10 mètres de large gagnée sur la mer. Cette nouvelle promenade est ponctuée d’ombrières support d’éclairage et de communication permettant un temps de contemplation du port de plaisance.
– Pacifier et hiérarchiser la place des automobiles.
– Habillage bois des différentes armoires électriques afin de les intégrer plus qualitativement au site.


Approche environnementale : Aménagement Urbain
Sans Objet

Financement :
Financement:
Les Sables d'Olonne Agglomération / Département de la Vendée / Etat / Région

Bureau(x) d’études : ZEPHYR Paysagistes, ATES bet Structure, A2i Infra bet VRD, Les Ateliers de l'Eclairage Concepteurs-Lumière
Photographe : Agence BLANCHARD TETAUD BLANCHET

NOUVEAU FRANCHISSEMENT DE LA VENDEE

ROUTE DE CHAIX - ROUTE D'AUZAY, 85200 AUCHAY SUR VENDEE

26

Programme

I. LE CONTEXTE La commune nouvelle d’Auchay-sur-Vendée créée depuis janvier 2017 par le rapprochement des communes d’Auzay et de Chaix a souhaité se doter d’un franchissement supplémentaire de la rivière Vendée pour faciliter les échanges entre les deux bourgs historiques. L’ouvrage de franchissement existant était un pont à structure Eiffel à une seule travée ayant une limitation d’exploitation en tonnage et en largeur (avec dérogation pour les transports scolaires). II.L' OBJET Réalisation à proximité du pont à structure Eiffel existant, d'un nouvel ouvrage de franchissement de la rivière Vendée de type poutrelles enrobées, répondant aux normes en termes de sécurité et adapté aux gabarits de certains véhicules. III.LA NATURE DES TRAVAUX • Construction d’un nouveau • Aménagement des espaces extérieurs • Raccordement des voiries existantes au nouvel ouvrage IV.LES OBJECTIFS POURSUIVIS • Augmentation de la capacité de charge • Augmentation de la largeur des voies • Sécurité des usagers : 1/ Pour les transports scolaires 2/ Pour les marcheurs et les cyclistes mise en place d’un cheminent dédiés sur l’ancien pont Eiffel • Développement rural et cohésion sociale : en facilitant la liaison entre les deux bourgs existants et en fluidifiant les déplacements notamment pour les exploitants agricoles de la commune. • Développement touristique : assurer la continuité de la voie verte grâce à un dévoiement et par le raccordement aux circuits locaux • Respect de l’environnement : diminution du temps de trajet et par voie de conséquences des émissions de CO² pour les véhicules de plus de 12 Tonnes et/ ou d’un gabarit supérieur à 2,80 mètres de large , contraints jusqu’alors d’emprunter la rocade de Fontenay-le-Comte ou de traverser le bourg des Velluire-sur-Vendée.

Concepteurs

  • ARTELIA - IEA

Commune

  • AUCHAY SUR VENDEE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie AUCHAY-sur-VENDEE

Thèmes

  • Aménagement
  • Architecture

Année de réalisation

2019

Surface(s)

LONGUEUR DU PONT : 36 ml

Coûts

COUT TOTAL 1 516 448.80€ HT 1 818 538.56 € TTC

Documents

NOTICE ARCHITECTURALE

1/ Enjeux architecturaux
La définition architecturale s’est faite suivant le point de vue des usagers (perception dynamique, mais aussi et surtout suivant le point de vue des riverains et des utilisateurs des voies à proximité de l’ouvrage (vision statique).
L’enjeu architectural principal du projet, au niveau de la perception externe, est l’intégration paysagère de l’ouvrage dans le site. En effet, le traitement architectural de cet ouvrage doit permettre de composer avec le paysage naturel et le caractère vert et agricole du lieu.
Par ailleurs, pour ce qui est de la perception interne, nous avons insisté sur la mise en scène du franchissement. Ce point particulier du parcours, que constitue le franchissement, a été mis en valeur par une transition marquée au niveau des culées. De plus, la vue sur la Vendée a été privilégiée afin de permettre aux usagers de profiter pleinement de cet espace naturel.
Ensuite, la fonctionnalité du pont est également primordiale dans le but d’assurer les connexions nécessaires et surtout son accessibilité à tous les types de publics concernés.
Enfin, parmi les enjeux architecturaux, on compte également la durabilité de l’ouvrage. Celle-ci passe par le choix de matériaux et de traitements pérennes dont l’entretien doit être limité et facilité.
2/ Partis pris
À partir des besoins exprimés par la maîtrise d’ouvrage et de l’analyse de site, les grands concepts suivants ont été retenus :
La pierre vendéenne est proposée pour les culées, reprenant le vocabulaire des constructions des communes environnantes, notamment celles d’Auzay et de Chaix pour une inscription harmonieuse dans le contexte du site. L’autre alternative est la création de culées en gabions , avec l’utilisation également de pierres locales.
Le pont est revêtu d’un acier autopatinable qui ne nécessite pas de mise en peinture, peu d’entretien, et s’inscrit discrètement dans le paysage agricole du site.
L’ acier autopatinable perforé, laisse passer la lumière et offre des vues sur la Vendée pendant le franchissement.
3/ Orientations et principes
• Structure
La solution technique retenue :
◦◦Poutrelles enrobées
• Profil en long
Le profil en long du pont est défini par rapport aux raccordements routiers et l’étude fournie par Artélia. Il s’élève de 2 m de chaque côté de la rive, au-dessus de la piste cyclable.
Par ailleurs, afin d’avoir une pente régulière et d’abaisser au maximum le niveau de la passerelle sur les accès, le profil en long a été réalisé avec une pente à un sens à 1,96 %.
• Profil en travers
La largeur utile de la passerelle est de 5, 80 m. La hauteur de la structure en acier autopatinable est de 1,20m.
• Piles
Travée unique.
• Culées
Les culées sont traitées de manière très sobre avec un massif en béton servant d’appui au pont. Il reprend le langage architectural des communes avoisinantes avec un revêtement en pierre de Vendée, pierre locale. Les perrés sont réalisés également en pierre de Vendée.
Acier autopatinable
La structure des rives en acier autopatinable est d’une hauteur minimum de 1,20m et fait office de garde-corps. Il est fixé directement au tablier de l’ouvrage.


Approche environnementale : APPROCHE ENVIRONNEMENTALE
Le site de projet ne contient pas d’éléments inscrits sur la liste des monuments historiques impactant directement l’ouvrage neuf .
Néanmoins Auzay comprend un site partiellement inscrit sur la liste des monuments historiques en 1994, l’ancien Prieuré, église sans doute bâti au 11e siècle avec des parties orientales des 14e et 15e siècles, une nef voûtée au 19e siècle et des caves souterraines datant du 14e siècle.
La présence de zones de présomption de prescription archéologique (ZPPA) n’impacte pas non plus directement le site de projet.
La Vendée et ses abords rentrent dans le périmètre d’une zone ZNIEFF de type 1 et 2. Cet inventaire est un outil de protection de la nature.
Il indique la présence d’un intérêt écologique sur certains espaces ;
Il ne constitue pas une mesure de protection réglementaire, mais incite à la bonne intelligence de la maîtrise d’œuvre et de la maîtrise d’ouvrage.
Le site s’inscrit dans une zone Natura 2000 (directive Habitat), ce qui assure le maintien de la diversité biologique, par la conservation des habitats naturels et l’évaluation des incidences du projet sur le site, eu égard aux objectifs de conservation de ce dernier.

Financement :
SUBVENTIONS / FINANCEMENT

ETAT
300 000.00€
Région Pays de la Loire
204 855.00€
49 735.00€
51 191.00€
Département de la Vendée
80 880.00€
219 120.00€
AUTOFINANCEMENT
610 667.80€

Bureau(x) d’études : CEREMA
Photographe : AVII Fabrice Moreau et Dominique Gatineau (Maire)